L’opération Zéro flyer à Panoramas

Quesako ?

Zero flyer Pano
L’opération Zéro flyer est un dispositif simple et ingénieux imaginé par l’équipe de Panoramas en 2009.
Le principe du « Zéro Flyer » est d’interdire la distribution de main à main et le dépôt de flyers et de tout support papier sur le site du festival. En contrepartie, le festival propose aux structures souhaitant faire la promotion de leurs manifestations, de projeter en boucle leur visuel sur des écrans géants.
Cette action contribue à réduire concrètement les déchets produits sur site, diminue les coûts de nettoyage tout en proposant une alternative efficace et visible aux flyers finissant souvent par terre et n’ayant finalement que peu d’impact en termes de communication.

Le zéro flyer sur le festival Panoramas
Un mois avant le festival, le chargé de communication de Panoramas envoie un mail aux acteurs culturels identifiés du grand ouest (festivals et salle, susceptibles de flyer sur le festival), en leur expliquant le dispositif et les invitant à envoyer leurs visuels dans un format adapté.  Les années passant, l’opération est de plus en plus connue des communicants des autres manifestations qui y participent volontiers.
C’est ensuite un prestataire vidéo (Rayteam) qui s’occupe de toute la mise en œuvre technique et du contrôle des écrans. Une vingtaine de visuels sont alors projetés en boucle au format 6 par 8. dans les halls du parc expo de Langolvas à proximité des buvettes pendant les 2 soirées du festival.
Les régisseurs sont tenus au courant de l’opération et le personnel de sécurité est mobilisé afin de ne pas accepter le tractage aux entrées. En cas de problème, ils peuvent contacter le référent de l’opération.
En 2013, le festival Panoramas est allé plus loin : il a réduit le nombre d’impressions de son propre programme (moins 15 000 à 20 000 programmes), les horaires de passage des groupes sont également projetés sur écrans et affichés à plusieurs endroits stratégiques du site. L’information des publics est ainsi préservée voire améliorée, tout en limitant les déchets à traiter à l’issue du festival.

Mettre en place le zero flyer dans mon festival
En ce qui concerne l’installation technique : comme Panoramas, il est possible de faire intervenir un professionnel vidéo qui proposera une prestation clé en main : mise à disposition et installation du matériel, gestion des contenus pendant l’exploitation. Cela garantit un dispositif de qualité et une bonne réactivité (pour un changement de visuel de dernière minute par exemple).
On peut également très facilement faire l’installation soi-même grâce à un ou plusieurs écran(s) et vidéoprojecteur(s) qu’on animera grâce à un simple diaporama des visuels.

Combien ça coûte ?
Pour une prestation clé en main : compter entre 500 et 1500€ HT pour 1 à 4 systèmes sur 2 jours.
Pour une organisation internalisée, il faudra éventuellement compter le prix d’une location de matériel (vidéoprojecteur(s), écran(s), ordinateur(s)).
A noter que cette opération peut être en partie financée par des annonceurs publicitaires payants.

Les points de vigilance
– La communication en amont vers les organisateurs : s’y prendre suffisamment tôt permet d’éviter la production de flyers supplémentaires par les structures.
Il ne faut pas hésiter également à rappeler que c’est un dispositif gratuit et quels en sont les plus-values : visibilité continue et élargie (en format et en nombre), impressions évitées et réduction des déchets
– Un bon briefing des équipes de sécurité. Il est également important de désigner un référent de l’action pour un suivi continu.
– La qualité des projections : un rendu de mauvaise qualité (visuels tronqués ou déformés) risque de desservir la communication et de décourager les structures pouvant communiquer par ce biais !

Contact (pour en savoir plus)
Au festival Panoramas
Camille Thomas
communication@wartiste.com

Étiquettes:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *