Quelle économie du secteur des festivals en Bretagne ?

Schémas écos 1

22% d’augmentation des charges contre seulement 18% pour les recettes en moyenne ; c’est ce qui ressort d’une étude menée sur la période 2009 à 2012 sur 20 festivals en Bretagne, en partenariat avec le Centre National des Variétés (CNV).
Pas n’importe quels festivals, puisque ces derniers font partie du Collectif des festivals.
L’observation révèle par ailleurs que ces vingt festivals emploient 70 salariés permanents et génèrent une centaine d’emplois équivalents temps plein. La mobilisation de forces bénévoles est elle aussi toujours importante, comme la fréquentation par les publics et la diffusion artistique.
Si cette étude confirme la croissance du secteur des festivals et la capacité d’adaptation des organisateurs dans la conduite de leurs projets, la fragilisation de leurs objectifs culturels et artistiques et l’incertitude grandissante restent plus que jamais d’actualité !
Dans un monde aux mutations constantes,  se pose aujourd’hui la question de leur avenir et des partenaires de leur développement futur qu’ils souhaitent écologiquement vivable, socialement équitable et économiquement viable.


Consulter l’étude

Étiquettes:

3 commentaires sur “Quelle économie du secteur des festivals en Bretagne ?”

  1. Retour de ping : Quelle économie du secteur des festivals en Bretagne ? | PR4ARTS

  2. Retour de ping : Quelle économie du secteur des festivals en Bretagne ? | Blog

  3. Retour de ping : Le Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne » Les rencontres du Collectif pendant les Trans Musicales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *